128 views

Faut-il savoir dessiner pour être infographiste ?

Savoir dessiner est une des bases fondamentale pour devenir infographiste, nous allons voir ensemble pourquoi.

Hé oui, connaître les bases du dessin est un prérequis pour entrer dans la plupart des écoles d’infographie et pas que. On vous demande également une certaine culture générale en histoire de l’art ou même connaître quelques noms de films et films d’animation, une culture de l’image. On peut également vous demander comment construire une perspective ou bien les proportions d’un personnage.

Pourquoi a-t-on besoin de savoir dessiner ?

Mettez-vous un instant à la place d’un infographiste qui propose des idées à son client, celui-ci souhaite un nouveau logo. S’il n’est pas capable de coucher des idées sur le papier, il ne sera pas pris au sérieux et perdra toute crédibilité devant son client. Pour réaliser un logo, on part le plus souvent de formes simples, et à partir de celles-ci nous créons un logo abouti. Évidemment ces formes simples ne sont pas choisies au hasard, nous en parlerons plus tard. Les formes simples comme la perspective ou encore avoir des bases de couleur sont indispensables afin d’être libre techniquement et pouvoir répondre aux attentes du client. Donc oui savoir dessiner est indispensable pour devenir infographiste.

Savoir dessiner ne suffit pas toujours pour devenir un bon infographiste.

Je me suis vu chercher, tester, pendant des jours et des nuits afin de trouver le logo qui plaît à mon client. Je lui ai présenté trois ou quatre propositions pour qu’au final il n’en choisisse aucune. Et rebelotte, je cherche des jours et des nuits et ça ne convient toujours pas. Bon on finit toujours ou presque par aboutir au résultat voulu mais à quel prix. Et oui c’est une réalité du travail d’un infographiste, on ne compte pas ses heures. Il y a aussi, ne l’oublions pas, celui ou celle (vous savez la personne qui vous énerve) pour qui c’est facile, à chaque fois qu’il ou elle pond quelque chose c’est top ! Bon j’ai compris bien plus tard que je n’étais pas fait pour ce métier :). L’infographiste est là pour répondre à une demande, celle du client. Celle-ci impose des contraintes qui vont parfois à l’encontre de la vision que l’on a du dessin. On aime dessiner librement et raconter des histoires, dessiner le portrait de sa petite amie (soyez sur de vous) ou dessiner des petits personnages. Dans nos dessins nous ne suivons pas forcément les tendances ou modes du moment. Pour la plupart d’entre nous, le dessin est libre de toute contrainte. En infographie, des contraintes il y en a, elles sont bénéfiques pour garder une consistance claire dans la communication visuelle de son client, et il faut les respecter !

Savoir bien dessiner ne signifie pas forcément devenir un bon infographiste

J’en ai faits l’expérience, je suis moi-même passé par là. Lorsque je suis arrivé pour m’inscrire à l’école supérieure d’infographie Aries d’Annecy, j’avais déjà un book car je venais de passer les quatre dernières années dans un lycée professionel et suivi mon cursus en communication graphique. La chance que j’ai eue fut de faire des stages en entreprise et déjà à ce momentlà j’aurais dû m’écouter car je n’étais pas vraiment fait pour l’infographie.. Oui aimer dessiner ne veut pas forcément dire que l’on souhaite devenir infographiste. Mais c’est malheureusement courant que le système éducatif classique pense comme ça. L’élève sait dessiner alors il doit être infographiste. Non ! Il y a une multitude de métier où le dessin est la base ou l’une des bases principales.

L’infographiste a une très bonne culture de l’image, connaît les codes graphique qui font une bonne communication. Il sait répondre à une demande client et est très orgranisé dans son travail. Il est méticuleux et soucieux des détails. Il est également attentifs aux petites erreurs qui peuvent se glisser dans les textes et pour cela il est fortement conseillé d’être bon en orthographe. Je pourrais citer une multitude de qualité mais un infographiste le fera mieux que moi. Je souhaite juste mettre l’accent sur des caractéristiques de ce métier qui ne correspondent pas forcément à tous les dessinateurs et dessinatrices.

Heureusement les écoles comme Aries Annecy où je fus par la suite professeur de dessin, proposent plusieurs spécialités comme l’infographie 2d, concepteur 3d, effets spéciaux et même le web. Une fois le concours passé, on accède à une classe de prépa où l’on apprend en profondeur les bases du dessin traditionnel et digital. On découvre également les différentes spécialités, ce qui nous permet de voir ce qui nous plaît le plus et quelle direction nous allons choisir.

Moi j’ai choisi celle du dessin.

Je vous invite à présent à me laisser vos commentaires et si vous avez des questions, des suggestions, je serais ravi d’y répondre.

À vos crayons, à vos pinceaux et à bientôt.
Vivien

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 5
    Partages
2017-10-03T19:40:08+00:00 By |Actualités|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Vous ​êtes​ libre de recevoir gratuitement le livre

"Les 10 bases du dessin pour apprendre et savoir dessiner"