Dessiner et peindre un arbre au Parc de la tête d’or

Home/Apprendre à dessiner, peinture/Dessiner et peindre un arbre au Parc de la tête d’or
163 views

Dessiner et peindre un arbre au Parc de la tête d’or

Bienvenue au cœur du parc de la tête d’or à Lyon. C’est un très bel endroit pour dessiner. Le chevalet installé, j’ouvre mon bloc à dessin puis commenc à esquisser un arbre se trouvant en face de moi au crayon B. Je dessine sur du papier aquarelle ce qui n’est pas forcément le meilleur pour dessiner des dessins poffiné au crayon graphite (crayon de bois). Comme son nom l’indique, le papier aquarelle est fait pour l’aquarelle…

Dans cet article je viens dessiner puis peindre un arbre à la gouache au parc de la tête d’or (Lyon) :

Tuto-video-dessin-peinture-arbre-img-1-atelier-vivien

Esquisse de l’arbre sur papier aquarelle avec un crayon sec (type H). Je dessine sur chevalet et pour tracer mon esquisse, ma main doit être libre de tout mouvement pour pouvoir tracer les lignes de force. Observez bien la position de ma main. En dessin, ma main bouge peu (en rotation), seul mon avant-bras bouge et donne le mouvement. Retenez bien que sans ligne de force, mon dessin n’aurait pas de mouvement et paraîtrait statique.

Ma main a changé de position pour pouvoir tracer les détails. La mine de mon crayon, cette fois-ci HB est taillée.

Ajout des tons de gris, très clair avec le crayon sec (type 2 h) aux tons foncés avec le crayon gras (type 2B). Ses différents tons pour créer une illusion de 3D et faire ressortir les différents éléments : les trons d’arbres, les feuillages arrière dans l’ombre ainsi que les feuillages avant plus clair car dans la lumière. Ces tons clairs et foncés pour faire également ressortir les différents plans, 1er, 2nd, 3ème. Ses différents tons pour dessiner les ombrages et nuances présents sur les arbres et dans les feuillages, dut à la lumière du soleil.

La lumière vient du dessus, je suggère la lumière par des traits très fins voire inexistants. Notre cerveau, recrée aisément la forme, la délimitation du feuillage. Le fait de suggérer les traits donne l’impression que la lumière entre dans le feuillage. Le contraste est fort entre la lumière aux sommets et les feuillages dans l’ombre dense sur le bas.

Tout en respectant les tons de gris clair et foncé, je pose ma couleur. Il s’agit de gouache. C’est une peinture à l’eau que j’adore. Je peux peindre à la gouache comme l’aquarelle. Je l’utilise aussi comme peinture plus solide, beaucoup plus opaque (très peu de transparence, voire pas du tout).
Je commence par un vert très foncé pour l’arrière du feuillage qui est dans l’ombre dense.

Je continue à peindre vers le haut et éclaircit la couleur pour suggérer la lumière. J’utilise une couleur plus chaude, plus jaune avec de légère nuances rougeâtre du à une point de terre de sienne naturelle.

Je peinds par des mouvements amples afin de recréer le mouvement du vent dans les feuillages. Ces longues branches qui pendent, soufflées par le vent. Je dessine ces lignes de forces et mon dessin ne paraît pas statique et on ressent le vent.

J’ai volontairement laissé les trons d’arbre en blanc pour les faire ressortir. Observez le contraste qu’il y a avec le fonds, il est très prononcé. Je vois que les trons d’arbre sont en partie caché par l’ombrage des feuilles. Pour les faire ressortir du fond de couleur froide (ce vert bleuté) des feuilles en arrière-plan, je décide d’tutiliser des tons chaud comme une “terre de sienne brulée”. J’applique alors cette couleur sur les trons. Les trons ont au préalable été peint avec un marron froid, la terre d’ombre brûlée. Ce contraste couleur chaude et couleur froide fait ressortir le tronc et suggère la lumière du soleil qui l’éclaire. J’en profite également pour dessiner les feuilles au premier plan. Celles-ci sont très lumineuses. Je les peins dès lors avec un vert chaud (jaune vert), un vert auquel j’ajoute du blanc.

 

 

Ensuite, je pofine chaque petite feuille. Avec de la patience, je m’attarde sur les détails qui feront toute la différence. Ne vous arrêtez que quand vous êtes satisfait. Si ça ne vous plaît pas, continuez, expérimentez mais ne renoncez jamais.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
2017-08-25T22:44:55+00:00 By |Apprendre à dessiner, peinture|2 Comments

About the Author:

2 Comments

  1. Adrien 4 août 2017 at 18 h 59 min - Reply

    Très joli résultat !

    • admin2245 4 août 2017 at 22 h 59 min - Reply

      Merci beaucoup Adrien !

Leave A Comment